Skip to content

BRUSSELS STUDIES INSTITUTE

Chaire BSI - citydev.brussels 2017

Intro

La leçon inaugurale de cette deuxième chaire organisée par citydev.bruxelles et le BSI avait pour thème « Les 10 grandes leçons du projet urbain ». Trois leçons lui ont succédé, ainsi que deux ateliers.

 

Titulaire

ARIELLA MASBOUNGI

Ariella Masboungi a été architecte urbaniste en chef de l’Etat français et inspectrice générale du développement durable au ministère français du développement durable, et Grand prix de l’urbanisme 2016. Actuellement, elle dirige les « 5 à 7 du club Ville Aménagement », les « Matinées du CGEDD » et les « ateliers projet urbain », lieux de débats partenariaux sur les avancées conceptuelles, opérationnelles et méthodologiques des projets urbains français et européens.

Titulaire

Ariella MASBOUNGI

Outputs

Document 1, Document 2

Organisé par

BSI, citydev.brussels

Conférence inaugurale

Aucun événement à venir.

Cours magistraux

jeudi 12 novembre
Chaire, Cours magistraux

COURS 3: L’esthétisme et l’empathie – Birgit Clottens (English) – REPORTE

COURS 3 – L’esthétisme et l’empathie (Reporté à une date ultérieure en cause des mesures en vigueur contre la propagation du coronavirus) Comment nous identifier aux objets morts qui nous entourent ? Nous souffrons d’une incapacité à nous identifier aux objets de tous les jours. En 1908, Worringer déclarait dans son ouvrage «Abstraction et empathie» que la beauté découlait de notre sentiment de pouvoir nous identifier à un objet, reflétant une confiance dans le monde. Le besoin d’abstraction, en revanche, donne une réponse totalement différente au monde : il exprime «l’insécurité de l’homme». La tendance actuelle à l’abstraction dans le design conduit-elle à notre incapacité à nous relier aux objets ? Comment pouvons-nous concevoir des objets dans lesquels nous nous reconnaissons et dans lesquels nous ressentons des émotions ? Dans cette conférence, nous examinerons les outils et les techniques de design afin d’introduire la notion de l’auto-reconnaissance dans notre environnement, pour nous permettre de mieux nous y reconnaître d’une part et, d’autre part, pour créer créer un sentiment de confiance à l’ère du populisme. L’auto-identification dans la conception, l’aliénation de l’abstraction et la connectivité par l’empathie seront les thèmes abordés dans cette troisième conférence. Birgit Clottens Ingénieure civile-architecte et directrice associée en architecture. Birgit travaille chez ORG depuis 2014. Elle y gère le projet du nouveau centre administratif de la commune de Beveren, de la conception jusqu’à l’exécution. Elle a également dirigé l’étude pour la transformation de l’Europalaan situé à Genk. Birgit a plus de 10 ans d’expérience dans la conception et l’exécutionde projets de bâtiments et d’infrastructures d’envergure. Avant de rejoindre ORG, Birgit était architecte associée au sein du bureau d’architecture prestigieux de Foster + Partners, à Londres et à Singapour où elle a alors travaillé sur des projets très en vue en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Birgit Clottens a obtenu son Master en ingénieur civil architecte à la K.U. Leuven. Elle y a également été active dans l’enseignement du projet et lors des jurys. Informations pratiques A définir

jeudi 12 novembre
Chaire, Cours magistraux

COURS 4: L’urbaniste-curateur – Marcel Smets (English) – REPORTE

COURS 4 – L’urbaniste-curateur (Reporté à une date ultérieure en cause des mesures en vigueur contre la propagation du coronavirus) De quelle façon les gens façonnent-ils leur environnement? «Le nouveau rôle de l’urbaniste ressemble beaucoup à celui du conservateur d’une exposition d’art ou d’une exposition culturelle. Le conservateur établit en effet un cadre conceptuel. Il détermine comment le thème (souvent prédéfini) est exprimé dans l’exposition. Toutefois, il ne construit pas cette interprétation sur base de son propre travail, mais par un choix mûrement réfléchi d’artistes appropriés. C’est dans l’organisation de l’exposition, la mise en place des oeuvres et le déroulement de la visite que le commissaire tente de diffuser son message de manière cohérente. L’urbaniste-conservateur détermine également le cadre conceptuel spatial. Mais ici, il n’agit plus lui-même en tant qu’architecte, mais sélectionne les architectes ou donne des conseils dans les procédures de sélection. Souvent, l’urbaniste-conservateur reçoit la mission de construire l’espace public, le cadre paysager dans lequel les bâtiments vont trouver leur place. Mais contrairement au conservateur d’une exposition, qui peut souvent se permettre d’être entêté, l’urbaniste-conservateur est généralement contraint d’agir en tant que négociateur afin de rallier derrière un plan les nombreux organes gouvernementaux, les politiciens, les experts, les promoteurs, les citoyens et les groupes d’intérêt». Citation tirée du livre à paraître «Fundaments of Urban Design», de Marcel Smets. La conservation de la ville, la co-création et la négociation en matière d’urbanisme seront les thèmes abordés lors du quatrième cours. Marcel Smets PhD ingénieur civil-architecte, Marcel Smets est aujourd’hui conseiller senior chez ORG Urbanism depuis août 2015. Il est également Professeur émérite en Urbanisme à l’Université de Leuven, et a exercé la fonction de Maître-Architecte (Bouwmeester) pour la Flandre entre 2005 et 2010. Marcel Smets est un membre fondateur de ILAUD (1976) ; professeur invité à l’Université de Thessalonique (1985) et de la Harvard Graduate School of Design (de 2002 à 2004). Il a été actif en histoire et en théorie, avec des publications sur Huib Hoste, Charles Buls, sur l’avènement de la Cité-Jardin en Belgique, et sur la reconstruction de la Belgique après la Première Guerre mondiale. Il a travaillé en tant que critique pour Archis, Topos, Lotus, Casabella et a été membre président du jury de nombreuses compétitions à travers toute l’Europe. De 1989 à 2002, Smets a été directeur du bureau d’architecture urbanistique Projectteam Stadsontwerp. Il a été architecte-urbaniste en chef de plusieurs projets à Louvain, Anvers, Hoeilaart, Rouen, Gênes et Conegliano, accompagné par certains des dirigeants actuels de ORG, à l’époque jeunes collaborateurs. La transformation des alentours de la gare de Louvain a notamment été primée et jouit d’une très grande visibilité. Ces dernières années, il a été urbaniste-curateur de la transformation de l’île de Nantes lors de trois études consécutives. A travers de nombreux projets de recherche, de publications, et ainsi que sa propre expérience en tant qu’urbaniste, Smets est parvenu à explorer tant les relations théoriques que les relations concrètes entre l’urbanisme, la mobilité et les paysages. Informations pratiques A définir

Ateliers

Aucun événement à venir.

Scroll To Top